Daniel Buren (né en 1938 à Boulogne-Billancourt) a conçu cette œuvre pour le cloître de l'ancien couvent des Chartreux. Une première cabane, installée dans le cadre de l‘exposition « L’art et la mesure » en septembre 1996, est pérennisée en 2006 au centre de la cour.

Daniel Buren, La Cabane rouge aux miroirs, 2006 © DB - Adagp, Paris [2022]

La cabane est un volume sans toit percé de quatre ouvertures. Les murs intérieurs sont peints dans un rouge qui contraste intensément avec la couleur des toits et du sol qui se répondent. Les miroirs installés sur les murs de la cabane l’effacent, en reflétant les façades du 17e siècle. Au gré de la déambulation, la vision de la cabane se modifie, rythmée par les bandes verticales noires et blanches qui ont rendu célèbre le travail de Daniel Buren et qu’il dénomme depuis 1969 son « outil visuel ». Une fois entré dans la cabane, l’effet est inversé, la structure uniforme paraît lisse et parfaitement suturée.

La Cabane rouge aux miroirs appartient à une longue série de cabanes que Buren considère « situées», c’est-à-dire entretenant une relation avec le lieu où elles s’inscrivent.

Achat, 2006
Inv. 2789